Mon patrimoine

Devenir un Loueur en Meublé Non Professionnel Guide et règles à respecter

7859_1689672158014

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) reste une option fiscale avantageuse pour ceux qui veulent investir dans l'immobilier locatif meublé. Ce statut offre des avantages fiscaux, tout en permettant de générer des revenus complémentaires. Cependant, il faut respecter certaines règles pour pouvoir en bénéficier.

Investir dans un logement et le meubler

La première étape pour devenir un LMNP est d'investir dans un logement. Il peut s'agir d'un appartement, d'une maison ou d'une résidence de services (étudiante, senior, tourisme, affaires). Il faut ensuite meubler le logement. La loi stipule que le logement doit être équipé d'un mobilier suffisant pour permettre au locataire de vivre, dormir et manger dans des conditions normales. Une liste précise des meubles indispensables est définie par le décret n° 2015-981 du 31 juillet 2015.

Louer le bien en meublé

Le logement acquis et meublé doit être loué. Le contrat de location doit être un bail meublé, soit un bail d'habitation principale meublée, soit un bail commercial si le logement est dans une résidence de services.

Ne pas être inscrit en tant que professionnel

Pour obtenir le statut de LMNP, vous ne devez pas être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) en tant que loueur professionnel. De plus, les recettes locatives annuelles ne doivent pas dépasser 23 000 €, ou si elles le dépassent, elles ne doivent pas représenter plus de 50 % des revenus globaux du foyer fiscal.

Déclarer son activité


Pour bénéficier du statut LMNP, vous devez déclarer votre activité de location meublée non professionnelle. Cela s'effectue via le Guichet Unique de l'INPI (qui a remplacé Infogreffe) et vous permet d'obtenir votre SIRET, qui attestera de votre statut de LMNP.

Choisir le régime fiscal approprié

En tant que LMNP, vous pouvez choisir entre deux régimes fiscaux : le régime micro-BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) qui offre un abattement forfaitaire de 50 % pour frais et charges, applicable si vos revenus locatifs annuels sont inférieurs à 72 600 € (ou 176 200 € pour les locations meublées classées) en 2023, et le régime réel qui permet de déduire l'ensemble des charges et des amortissements liés à l'activité, mais nécessite une comptabilité plus rigoureuse.

Respecter les obligations comptables et fiscales

Enfin, en tant que LMNP, vous devez respecter certaines obligations comptables et fiscales. Vous devez notamment déclarer vos revenus locatifs chaque année sur votre déclaration de revenus, dans la catégorie des BIC. En fonction du régime fiscal choisi, vous devrez également tenir une comptabilité simple (recettes/dépenses) ou détaillée.

Devenir un loueur en meublé non professionnel est un processus qui demande un certain investissement initial, une connaissance des régulations juridiques et fiscales, ainsi qu'une certaine rigueur comptable dont vous permet de bénéficier la plateforme decla.fr. Des règles à respecter mais un statut qui peut offrir des avantages fiscaux significatifs et un rendement locatif potentiellement élevé.

Dernière modification le 18/07/2023

Informations juridiques

  • 7910_1693410527603

    Faites-vous aider pour la rentrée !

    La rentrée de septembre est toujours synonyme de nombreuses dépenses. Pourquoi ne pas accepter un petit "coup de pouce" ? Voici quelques aides qui peuvent vous faciliter la vie.
    Lire la suite
  • 7903_1693410437118

    Deux nouveaux ministres Le logement et la ville en pleine reconstruction

    Avec deux nouveaux ministres, Patrice Vergriete pour le logement et Sabrina Agresti-Roubache pour la ville, l'exécutif se fixe des objectifs ambitieux pour redéfinir les contours des grands centres urbains. Le ralentissement de la construction et les récentes tensions dans des quartiers exigent notamment des réponses rapides.
    Lire la suite
  • 7901_1693410338418

    Meublés de tourisme Vers la fin des vacances fiscales

    Destinés à des séjours de courte durée - maximum de 90 jours consécutifs - les meublés de tourisme font pas mal d'ombre aux locations permanentes dans les grandes villes et sites touristiques. Pris d'assaut par une clientèle de passage, ils gratifient en outre leur propriétaires de beaux avantages fiscaux. Cependant, la pénurie de logements conjuguée aux besoins d'argent du gouvernement pourrait bien assombrir le ciel radieux de la location saisonnière.
    Lire la suite
  • 7877_1693410218096

    Déclaration aux impôts Après les piscines, bientôt le tour des vérandas et abris de jardin

    L'administration fiscale poursuit sa traque contre les fraudeurs ! Dans le cadre du dispositif " Foncier innovant ", après les piscines non déclarées, le fisc envisage de cibler les vérandas et abris de jardin non déclarés.
    Lire la suite
Mentions légales